Jean
(PR Hans, Ivan, Jack, Jehan, Johan, Joan, Joanny, Johann, John, Johnny, Juan, Yann, Yannick, Yoann, Yvan) (Géo Jans, Jouan, Juan) (Gian, Giovanni)
• Jean-Baptiste le Précurseur (24 juin), né à Aïn-Karim, fils de Zacharie et de sainte Elisabeth, cousin de Jésus. Il alla prier dans le désert, puis se rendit sur les bords du Jourdain où il annonça l'imminence du royaume de Dieu. Il donna le baptême au Christ sur les bords du Jourdain, et le désigna comme l'Agneau de Dieu. Ayant reproché à Hérode Antipas, fils d'Hérode le Grand, tétrarque de Galilée, sa vie scandaleuse (il avait épousé Hérodiade, la femme de son frère, mère de Salomé), il fut enfermé dans la forteresse de Machérus. A la demande de Salomé, il fut décapité, et sa tête lui fut apportée sur un plat, en 31. Né un 24 juin, mort un 21 août. Patron des couteliers, des oiseliers, des peaussiers, des rémouleurs, des tonneliers. Invoqué contre la grêle et l'épilepsie. Patron de la Jordanie. Représenté vêtu d'une peau de mouton, tenant une croix, un agneau pascal à ses pieds, levant les yeux au ciel pour regarder la colombe de l'Esprit-Saint qui descendit du ciel lorsqu'il baptisa Jésus. Nom issu de l'hébreu "Jo", abréviation de "Yaveh" (Dieu) et de "hanan" (miséricordieux). Dictons
"S'il pleut à la Saint Jean (24 juin), Guère de vin ni de pain", "Après la Saint Jean, si le coucou chante, L'année sera rude et méchante". Fête le 24 juin (nativité, dite fête de Saint-Jean d'été) et le 29 août (décollation).
• Jean l'Evangéliste ou l'Apôtre (27 décembre) (27 décembre) (6 mai), fils de Zébédée et de Salomé, frère de saint Jacques le Majeur. Disciple de saint Jean-Baptiste, puis disciple préféré de Jésus, il prépara le repas de la Cène avec Pierre. Jésus appelait Jean et Jacques les "fils du tonnerre", en raison de leur caractère impétueux. C'est à lui que Jésus confia sa mère avant de périr. Il reconnut le premier le Christ ressuscité. Il se rendit à Jérusalem et à Ephèse, fondant des Eglises. Plongé à Rome dans une chaudière d'huile bouillante, il en réchappa et fut exilé à Patmos sous Domitien, où il écrivit l'Apocalypse. Il fut surnommé l'"Aigle de Patmos", car seul l'aigle regarde le soleil en face. Il est également l'auteur du 4ème Evangile et de trois épîtres mystiques. Son attribut est l'aigle. Il subit le martyre sous Domitien, empereur romain de 81 à 96, le 6 mai, devant la Porte Latine, à Rome. Selon d'autres sources, il mourut à Ephèse vers 104. Patron des imprimeurs, des libraires, des théologiens, des vignerons (fête de Jean-Porte Latine, le 6 mai). Représenté avec un calice avec des serpents. Patron de l'Asie Mineure. 179 communes de France portent son nom. Fête le 27 décembre (dite fête de Saint-Jean d'hiver).
• Jean, avec son frère Paul, officiers, martyrs à Rome sous Julien l'Apostat, en 362. Fête le 26 juin (avec Paul).
• Jean-Chrysostome (27 janvier), né à Antioche vers 340, moine, prêtre en 386, évêque de Constantinople en 398, célèbre pour son éloquence, surnommé "Bouche d'or". Un des quatre grands Docteurs et Père de l'Eglise grecque, Patriarche de Constantinople, déclaré par Pie X patron des orateurs chrétiens. Il mourut en 407, en exil à Comane, dans le Pont, pour avoir critiqué l'inconduite de l'impératrice Eudoxie, épouse d'Arcadius. Son éloquence sauva Eutrope, eunuque arménien, ministre d'Arcadius, menacé par Eudoxie. Non canonisé. Patron des speakers. Fête le 27 janvier (13 septembre).
• Jean Ier, né en Toscane en 470, pape de 523 à 526, mort à Ravenne. Il fut emprisonné par Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths, et mourut en prison. Fête le 18 mai.
• Jean Climaque, le Scolastique, né en Palestine vers 535, solitaire au Sinaï puis abbé, docteur de l'Eglise, disciple de Grégoire de Naziance, mort vers 606 au couvent du mont Sinaï où il s'était retiré. Auteur d'un ouvrage appelé "Klimax" (échelle). Fête le 30 mars.
• Jean l'Aumônier, né vers 556 à Amathonte, en Chypre, marié puis veuf, donna ses biens aux pauvres, patriarche d'Alexandrie en 608, mort à Amathonte. Patron de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Fête le 23 janvier.
• Jean Damascène, né à Damas, de son nom Mansour, disciple du moine Cosmas, moine à Saint-Sabas, près de Jérusalem, prêtre en 735, docteur de l'Eglise grecque, mort en 749. Auteur de la "Source de la Connaissance", il combattit l'hérésie iconoclaste. Fête le 6 mai (4 décembre) (27 mars).
• Jean Gualbert (12 juillet), né à Florence, soldat, fit grâce au meurtrier de son frère, converti en voyant un crucifix inclinant la tête, bénédictin, fonda la branche de Vallombreuse, mort en 1073. Fête le 12 juillet.
• Jean de Matha (8 février), né à Faucon, près de Barcelonnette, en 1160 (1169), fondateur de l'ordre des Trinitaires de Saint-Félix de Valois, voués au rachat des chrétiens captifs des musulmans, , mort en 1213 à Rome. Fête le 8 février.
• Jean de Verceil, dominicain, général de l'ordre en 1264, mort à Montpellier en 1283. Béatifié.
• Jean Ruysbroeck, né en 1294, vécut à Groenendael, en Brabant, sous la règle des chanoines de Saint-Augustin, mort en 1381. Béatifié.
• Jean Népomucène, né près de Prague en 1330, chapelain à la cour de Wenceslas IV, martyr du secret de la confession en 1383. Fête le 16 mai.
• Jean Dominici, né vers 1360 à Florence, dominicain, archevêque de Raguse, cardinal, tenta de convertir les Hussites, mort à Bude en 1419. Béatifié.
• Jean de Capistran (23 octobre), né à Capistrano, près de L'Aquila, en 1386, jurisconsulte, gouverneur de Pérouse, se fit franciscain, disciple de saint Jacques de la Marche, grand prédicateur. Il participa à une croisade et à la victoire sur les Turcs à Belgrade en 1456, mort peu après au couvent de Ilok. Fête le 23 octobre (28 mars).
• Jean de Kenty, né vers 1403 en Pologne, étudiant, professeur à Cracovie, puis prêtre, pèlerin de Rome, mort en 1473. Fête le 20 octobre.
• Jean de Saint-Facond, espagnol, ermite de Saint-Augustin, prédicateur à Salamanque, mort en 1479. Fête le 12 juin.
• Jean Fisher, né à Beverley, en Angleterre, vers 1469, cardinal, décapité en 1535 pour s'être opposé au divorce d'Henry VIII. Fête le 22 juin.
• Jean de Dieu (8 mars), né Jean Ciuddad à Montemore Novo, au Portugal, en 1495, s'enfuit à 8 ans, devint berger en Espagne, refusa le mariage, s'engagea dans l'armée, dont il fut chassé, puis alla combattre les Turcs en Hongrie. Il revint en Espagne en 1536, se convertit, et fonda l'ordre des Frères de la Charité, ou des Hospitaliers, pour que les malades soient mieux traités dans les hôpitaux. Mort à Grenade en 1550. Patron du personnel hospitalier, des relieurs. Fête le 8 mars.
• Jean d'Avila, prêtre de Tolède, prédicateur et mystique, mort en 1569. Béatifié.
• Jean de la Croix (24 novembre), né à Ontiveros en 1542, de son nom Jean Yépez, théologien espagnol, docteur de l'Eglise, mort en 1591. Il fut confesseur au monastère des Carmélites dont Ste Thérèse d'Avila était la prieure, et travailla avec elle à la fondation de l'ordre des carmes déchaussés (ou déchaux). Fête le 14 décembre (24 novembre).
• Jean Leonardi, seigneur de Toscane, fonda les Clercs réguliers de la Mère de Dieu, puis le Collège romain de la Propagande, mort en 1609. Béatifié. Fête le 10 octobre.
• Jean Berchmans, né en Brabant, scolastique de la Compagnie de Jésus, mort à Rome en 1621. Fête le 13 août (14 août).
• Jean de Brébeuf, né à Condé-sur-Vire en 1593, missionnaire au canada, chez les Hurons, martyrisé par les Iroquois en 1649. Fête le 16 mars (26 septembre).
• Jean-François Régis (16 juin), jésuite, dit l'Apôtre du Vivarais, né à Foncouverte en 1597, mort à La Louvesc en 1640. Il convertit de nombreux protestants. Fête le 16 juin.
• Jean de Lalande, né à Dieppe, massacré au Canada par les Iroquois, avec saint Isaac Jogues. Fête le 18 octobre.
• Jean Eudes (19 août) (19 août), né à Ri (Orne) en 1601, entra dans la Société des prêtres de l'Oratoire, missionnaire de la Normandie, fondateur de la congrégation des Eudistes, ou de Jésus-et-Marie, et la société de Notre-Dame-de-Charité-du Refuge, mort à Caen en 1680. Il fut un des initiateurs de la restauration du catholicisme au XVIIème siècle. Canonisé en 1925. Fête le 19 août.
• Jean-Baptiste de la Salle (19 mai) , né à Reims en 1651, entra au séminaire Saint-Sulpice, mais, orphelin, dut s'occuper de ses 6 frères et soeurs. Prêtre en 1678, il fonda la congrégation des Frères des Ecoles chrétiennes, à Reims, mort en 1719, au noviciat des Frères, à Rouen. Patron des enseignants chrétiens. Fête le 15 mai (7 avril).
• Jean-Baptiste de Rossi, né en 1698, prêtre à Gênes puis à Rome, surnommé le Vincent de Paul romain, mort en 1764.
• Jean-Charles Cornay, né à Loudun, missionnaire au Tonkin, décapité en 1837. Béatifié. Fête le 20 septembre.
• Jean-Marie-Baptiste Vianney (4 août) (8 août), dit le curé d'Ars, né à Dardilly, près de Lyon, en 1787, vicaire d'Ecully, puis curé à Ars, près de Belley, en 1818, mort en 1859. Il fit des miracles et attirait les foules. Béatifié en 1904. Canonisé en 1925. Patron des curés. Fête le 14 août (précédemment).
• Jean Bosco (7 avril), prêtre, écrivain et philanthrope italien, né à Castel Novo d'Asti en 1815, mort à Turin en 1888. Fondateur de l'ordre des salésiens, prêtres de saint François de Sales, destiné à recueillir les enfants abandonnés ou pauvres. Patron des éditeurs, des illusionnistes. Non canonisé. Fête le 31 janvier (précédemment).

Dictionnaire des saints. 2013.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jean — jean …   Dictionnaire des rimes

  • Jean — ist ein weiblicher [dʒiːn] und männlicher (englisch [ʃɵn], französisch [ʒɑ̃]) Vorname sowie ein Familienname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Namensträger …   Deutsch Wikipedia

  • jean — [ dʒin ] n. m. • 1948; angl. amér. jeans, angl. jean, ellipse de Jene fustyan « futaine de Gênes », altér. de l a. fr. Janne(s) « Gênes » d où venait la toile ♦ Anglic. 1 ♦ Pantalon de toile très solide (bleue à l origine ⇒ blue jean), à coutures …   Encyclopédie Universelle

  • jean- — ⇒JEAN , élém. de compos. Nom propre entrant comme élém. initial dans la compos. de subst. masc., gén. dépréc., désignant des personnes. A. [Le 2e élém. est un subst.] V. jean foutre et aussi : jean fesse, subst. masc. inv., pop., péj., vieilli.… …   Encyclopédie Universelle

  • Jean — may refer to:* Jean, Nevada, United States * Fabrics: ** Jeans fabric, Origins of jeans pants ** Denim * People: ** Jean, Grand Duke of Luxembourg (born 1921) ** Michaëlle Jean (born 1957, Canadian journalist politician ** Wyclef Jean (born 1972) …   Wikipedia

  • jean — (j[=a]n), n. [Prob. named from Genoa. See {Jane}.] 1. A twilled cotton cloth. [1913 Webster] 2. (pl.) (j[=e]nz), Same as {blue jeans}. [PJC] 3. (pl.) (j[=e]nz), Pants made of different fabrics, resembling {blue jeans}. [PJC] {Satin jean}, a kind… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • jean — twilled cotton cloth, mid 15c., from M.Fr. jean fustian fustian (a type of twilled cotton cloth) of Genoa, the city in Italy, from O.Fr. Jannes Genoa, from L. Genua (see GENOA (Cf. Genoa)). The plural form jeans became standard 19c …   Etymology dictionary

  • Jean — (frz., spr. schang), Johann; Jeanne (spr. schann), Johanna …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Jean — und …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Jean — m, f 1 (f.) English and Scottish: like JANE (SEE Jane) and JOAN (SEE Joan), a medieval variant of Old French Je(h)anne. Towards the end of the Middle Ages this form became largely confined to Scotland. In the 20th century it has been more widely… …   First names dictionary

  • Jean —   [ʒã], Großherzog von Luxemburg (1964 2000), * Schloss Berg (bei Mersch) 5. 1. 1921; aus dem Haus Nassau, Ȋ seit 1953 mit Josephine Charlotte (* 1927), Prinzessin von Belgien; bestieg am 12. 11. 1964 nach der Abdankung seiner Mutter,… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”